La cytoponction échoguidée

La cytoponction thyroïdienne permet de sélectionner les nodules à opérer pour éviter le plus possible d’opérer des nodules

Vous découvrirez ici en quoi consiste exactement la cytoponction échoguidée ainsi que les réponses aux questions fréquentes entourant cette technique.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec le Dr MARCHE ?

Prendre rendez-vous

Qu’est-ce que la cytoponction échoguidée ?

La cytoponction échoguidée consiste à prélever des tissus situés au niveau de la glande thyroïde afin de faire des analyses. Cela permet de détecter l’existence d’anomalies des nodules situés dans cette zone.

La cytoponction va donc permettre d’analyser la forme, l’aspect du nodule par le biais d’un prélèvement de quelques cellules de nodules pour déterminer s’il s’agit d’un nodule bénin ou non. En fonction des résultats de l’analyse une surveillance par le médecin s’imposera. Dans le cas contraire le recours à une opération chirurgicale sera nécessaire.

C’est une procédure rapide, efficace, permettant d’obtenir un diagnostic assez fiable. Et ainsi proposer des traitements adaptés aux maux dont souffre le patient avec promptitude.

Quel est le type de nodule qui nécessite le recours à la cytoponction ? Pourquoi réalise-t-on une cytoponction échoguidée ?

Le recours à la cytoponction échoguidée s’effectue après une échographie de la glande thyroïde qui indique la présence de nodule. Elle ne permet pas de déterminer si celui-ci est bénin ou non. Ainsi, la cytoponction échoguidée va être effectuée pour analyser l’aspect, la forme de ce nodule et déterminer après analyse s’il est sans risque ou non pour le patient, par l’analyse au microscope des cellules prélevées.

Où réalise-t-on une cytoponction échoguidée ? Qui peut réaliser une cytoponction échoguidée ?

Un radiologue ou un endocrinologue peut réaliser cette opération. Il existe plusieurs services de radiologie et d’imagerie médicale en France. Toutefois, votre médecin traitant pourra vous orienter vers un radiologue ou un endocrinologue.

Quel est le prix d’une cytoponction échoguidée ?

Un règlement des honoraires du praticien ayant effectué cette opération vous sera demandé. A l’issue du règlement une feuille de maladie vous sera remise. Cela permet d’obtenir le remboursement des frais occasionnés par le recours à la cytoponction.

Comment se préparer avant une cytoponction échoguidée ?

Aucune préparation n’est nécessaire. Cependant, vous devez apporter quelques documents avec vous le jour j. Par exemple, votre ordonnance médicale, les échographies précédentes de votre glande thyroïde. Ainsi qu’un bilan biologique récent permettant de savoir si vous êtes un patient soumis à un traitement anti-coagulant. Ou encore si vous prenez régulièrement de l’aspirine. Enfin votre carte d’assurance maladie, ainsi qu’une attestation de mutuelle, etc.

que-fait-un-endocrinologue

Comment se déroule une cytoponction échoguidée ?

L’examen en lui-même est peu douloureux et dure à peu près vingt minutes. Le jour du rendez-vous avec votre praticien, vous allez devoir suivre ces quelques étapes :

  • Le premier conseil à suivre est de ne pas paniquer, cette opération n’est pas douloureuse dans la majorité des cas.
  • D’abord, vous allez vous allonger sur une table dédiée à l’examen du ou des nodules en vous assurant de bien dégager votre cou.
  • Ensuite, le praticien va désinfecter votre cou convenablement pour effectuer un contrôle de la thyroïde ainsi que des nodules sélectionnés puis, il utilisera de fines aiguilles afin de ponctionner les nodules qui se situent à l’intérieur de la thyroïde. Grâce à l’écran de l’échographe ce dernier est en mesure de diriger convenablement l’aiguille introduite dans votre gorge.
  • Enfin, grâce au prélèvement effectué le praticien pourra envoyer pour analyse au service dédié les cellules prélevées.

Les cellules seront ensuite analysées afin de déterminer si elles présentent ou non des anomalies. Au mieux une surveillance du médecin s’imposera, à défaut, il dirigera le patient vers un chirurgien en vue d’une opération d’ablation des nodules.

Vous recevrez dans tous les cas le résultat de vos analyses.

Bon à savoir : Vous pouvez possiblement ressentir une gêne après l’opération. Cela est tout à fait normal. Ce désagrément dure en général deux jours.

La cytoponction permet-elle de savoir si un nodule est cancéreux ?

La cytoponction intervient lors de la découverte chez le patient d’un ou de plusieurs nodules. Si dans la majorité des cas ceux-ci sont bénins, il peut arriver que certains soient cancéreux. C’est pourquoi la cytoponction échoguidée va être réalisée afin de déterminer si la cellule prélevée du nodule est ou non cancéreuse. Le but étant de prélever au maximum les nodules dits suspicieux afin de déterminer si la lésion est bénigne ou maligne (présence d’un cancer ou de lymphome).

Bon à savoir : Une deuxième cytoponction doit parfois être effectuée lorsque le premier prélèvement n’a pas abouti à des résultats concluants. Cela se produit lorsque le nombre de cellules prélevées du ou des nodules était insuffisant pour permettre d’obtenir un résultat satisfaisant. Toutefois, le tri des nodules à ponctionner est indispensable par le praticien, car il est assez difficile de pouvoir prélever plus de quatre nodules par séance.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec le Dr MARCHE ?

Prendre rendez-vous

Les nodules occasionnent-ils des douleurs ? La cytoponction échoguidée est-elle sans risques ?

Lorsqu’ils sont bénins les nodules n’occasionnent en général pas de douleur. Cependant, pour vérifier que les cellules du patient ne sont pas cancéreuses, le praticien va effectuer la cytoponction échoguidée qui elle, peut occasionner de légères douleurs type hématome chez certains patients bien que rares ou des saignements importants pour les patients sous anti-coagulants. C’est pourquoi il est conseillé au patient, après avoir subi une ponction des cellules de la thyroïde de ne pas s’en aller immédiatement, mais de patienter quelques minutes. 

Quoi qu’il en soit il s’agit d’une intervention très sûre qui ne dure que quelques minutes.

Quelle est la fiabilité de cette technique ?

La ponction des cellules au niveau des nodules permet dans près de 80 % des cas de déceler si un nodule est bénin ou au contraire cancéreux. Les 20 % restants sont considérés comme suspects et nécessitent une seconde analyse.

Grâce à la cytoponction échoguidée, le praticien peut déceler les résultats suivants :

  • Les cellules prélevées sont dites bénignes. Dans ce cas, un suivi médical est prescrit et une nouvelle ponction peut être réalisée ultérieurement en fonction de l’évolution du nodule.
  • Les cellules présentent une cytologie douteuse : dans ce cas un second examen sera ordonné par le médecin ; dans la plupart des cas cela nécessitera une intervention chirurgicale.
  • Les cellules prélevées ont permis de déceler un cancer : dans ce cas une opération chirurgicale sera nécessaire.
  • Les cellules prélevées l’ont été en nombre insuffisant et ne permettent pas d’établir un diagnostic certain : dans ce cas un second examen vous sera demandé.

Bon à savoir : Afin d’éviter de recourir à la pratique de l’ablation des nodules de manière systématique alors même que dans la majorité des cas ceux-ci sont bénins, la cytoponction échoguidée va permettre d’identifier avec plus de 80 % de fiabilité le caractère bénin ou non du nodule.

pourquoi-aller-voir-un-endocrinologue

Comment peut-on soigner les nodules thyroïdiens ? Le nodule peut-il disparaître de lui-même ?

En fonction de l’aspect, de la taille du nodule, son caractère douloureux ou non, une opération chirurgicale ne sera pas toujours nécessaire pour le traitement des nodules thyroïdiens. En revanche, un suivi médical vous sera prescrit par votre médecin traitant. Ce dernier peut vous prescrire un traitement à l’iode sous forme de capsules ou sous prescription liquide. Vous serez amené à prendre des hormones régulièrement pour que vos symptômes se résorbent ou disparaissent.

Bon à savoir : Plusieurs manières existe pour éliminer un nodule. S’il est cancéreux une opération s’imposera. Mais dans 95 % des cas le nodule est bénin. Si vous souffrez de symptômes en lien avec votre glande thyroïdienne, votre médecin pourra vous prescrire un traitement à base d’iode radioactif ; de la prise d’hormones, une thermoablation par radiofréquence, etc.

Est-ce bénin d’avoir un nodule ? Si oui comment le savoir ?

Un nodule est dit bénin si il n’est pas cancéreux, et qu’il ne provoque pas de douleur au patient. Un suivi médical est prescrit dans ce cas pour évaluer la taille du nodule, si celui-ci ne grossit pas, nul besoin de s’inquiéter.

Comment éviter d’avoir des nodules ?

Le déficit en iode est à l’origine de certains problèmes au niveau de la thyroïde comme l’apparition de nodules, dans la majorité des cas bénins. Cela peut entraîner des troubles endocriniens et être responsable de la présence de nodules au niveau de votre thyroïde. Ce type de carence est à éviter.

Conseil : Buvez régulièrement des eaux minérales qui sont riches en iode, consommez du poisson ou encore des œufs, etc. Certains aliments sont assez riches en iode, n’hésitez pas à les inclure dans votre régime alimentaire.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec le Dr MARCHE ?

Prendre rendez-vous

Comment soigne-t-on un nodule considéré comme toxique ?

Le nodule est un nodule avec hypersécrétion d’hormones thyroïdiennes. Il induit une baisse de la TSH et apparaît comme “chaud” à la scintigraphie à l’iode (hyperfixation du nodule et extinction du reste du parenchyme). Ces nodules sont bénins mais nécessitent dans tous les cas une prise en charge en raison de leurs conséquences sur le plan hormonal (hyperthyroïdie).

Qui est censé soigner les nodules ?

Le praticien en charge de l’examen du ou des nodules après avoir effectué les quelques prélèvements nécessaires procédera à l’envoi de ceux-ci pour analyse dans un service d’anatomopathologie. L’analyse se fera par des médecins anatomopathologistes. Une fois les résultats obtenus sous une dizaine de jours environ, selon qu’il soit question d’un nodule bénin ou au contraire cancéreux le suivi régulier de votre médecin traitant ou endocrinologue s’imposera ou au contraire celui-ci vous redirigera vers un chirurgien.

Les aides naturelles pour soigner la thyroïde au quotidien

Il existe des solutions naturelles pour vous aider à réguler votre thyroïde en cas d’hyperthyroïdie ou d’hypothyroïdie. Mais n’oubliez pas qu’un diagnostic médical est à faire si vous présentez des symptômes impactant votre glande thyroïde. Si vous avez du mal à avaler des aliments, ou des boissons, si vous ressentez bon nombre de palpitations ou encore des tremblements. De plus si vous n’arrivez plus à vous endormir convenablement etc, il faut consulter un médecin.

La cytoponction échoguidée est sans risques et fiable dans plus de 80 % des cas pour détecter les nodules, elle permet d’éviter de recourir systématiquement à une intervention chirurgicale en cas d’absences de cellules cancéreuses. Des traitements existent et dans la majorité des cas, le patient n’a pas besoin d’être orienté vers un chirurgien.