Le diabète gestationnel

Ce que vous devez absolument savoir sur le diabète gestationnel

La grossesse est une période très délicate. Les femmes enceintes sont plus susceptibles de multiples troubles à l’exemple du diabète gestationnel. En tant qu’endocrinologue, je rencontre couramment ce cas dans mon cabinet. Il s’agit d’une affection qu’on peut parfaitement corriger à condition d’agir à temps et de respecter les recommandations. Dans cet article, je vous dis tout ce que vous devez savoir sur le diabète de grossesse.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec le Dr MARCHE ?

Prendre rendez-vous

Que devez-vous savoir sur le diabète gestationnel?

Pendant la grossesse, la quantité des hormones produites par le placenta et les hormones maternelles augmentent de façon importante. C’est essentiel pour assurer un apport nutritif suffisant pour le développement du fœtus.

En même temps, ce déséquilibre hormonal peut avoir une répercussion sur la production et l’action de l’insuline. Il s’agit de l’hormone chargée de faire baisser le taux de sucre dans votre sang. On l’appelle hormone hypoglycémiante. Quand vous êtes enceintes, vos cellules ont tendance à résister à l’action de l’insuline. La concentration de glucose dans le sang reste dans ce cas élevée. On parle alors d’un diabète gestationnel.

Le diabète gestationnel peut être favorisé par divers facteurs :

  • âge supérieur à 35 ans ;
  • antécédents familiaux de diabète de type 2 ;
  • antécédents personnels d’intolérance au glucose ou d’hypertension au cours de la grossesse précédente ;
  • problème de surpoids ;
  • bébé précédent né avec plus de 4 kg (macrosomie) ;
  • syndrome des ovaires polykystiques ;
  • troubles de la thyroïde…
echographie-thyroide-endocrinologie

Comment reconnaître un diabète gestationnel?

Comme je l’explique souvent à mes patientes, les symptômes du diabète de grossesse ne sont pas forcément présents. Dans la majorité des cas, ils se confondent même aux maux de grossesse comme :

  • le besoin accru de boire ;
  • la grande fatigue ;
  • les mictions fréquentes avec une quantité plus importante d’urines ;
  • les maux de tête.

Pour le vérifier, je vous conseille de consulter votre gynécologue. Il pourra vous orienter vers un endocrinologue si c’est nécessaire. Si vous avez des antécédents de diabète, vous pouvez consulter directement un endocrinologue.

Diabète gestationnel : les risques que vous devez connaître

Si le taux de sucre dans votre sang reste élevé pendant une grossesse, cela représente un risque pour votre santé et celui de votre bébé.

Le diabète gestationnel peut entre autres entraîner une macrosomie fœtale. C’est le cas où le bébé fait plus de 4 kg à la naissance. Cela risque de rendre l’accouchement difficile. De plus, les probabilités d’un accouchement prématuré sont élevées.

Un état d’hyperglycémie pendant la grossesse peut aussi vous exposer à des risques de prééclampsie, d’hypertension artérielle et de formation d’œdèmes.

Après l’accouchement, les risques que vous développiez un diabète de type 2 sont importants. C’est la raison pour laquelle je conseille toujours à mes patientes qui souffrent de diabète gestationnel de faire un suivi régulier après leur accouchement.

Chez l’enfant, il peut favoriser l’apparition de surpoids et de diabète dans les années à venir.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec le Dr MARCHE ?

Prendre rendez-vous

Que faire alors en cas de diabète gestationnel?

Rassurez-vous, on peut corriger un diabète gestationnel. Il n’y aura pas de graves complications si vous agissez à temps.

Après l’avoir confirmé avec un protocole de dépistage et un diagnostic bien conduit, je vous prescris un programme adapté à votre état. Ce programme se divise en deux phases.

Dans un premier temps, vous allez suivre un traitement diététique bien spécifique. Il s’agit d’un régime alimentaire qui va vous aider à corriger vos problèmes d’insulinorésistance et d’hyperglycémie. Vous allez aussi suivre un programme d’activité physique adéquat. C’est essentiel pour maintenir un poids santé pendant votre grossesse.

Dans un second temps, si ces mesures diététiques ne suffisent pas à faire baisser votre glycémie en 10 jours, je prescrirai un traitement à base d’insuline.

Dans tous les cas, on verra ensemble le traitement le plus approprié pour vous.

Retenez que le diabète gestationnel apparaît souvent durant le second trimestre de la grossesse. Soyez régulier lors de vos contrôles chez le gynécologue et n’hésitez pas à consulter un endocrinologue si vous rencontrez un problème de diabète pendant votre grossesse.

Au cabinet je propose à mes patientes un suivi en télésurveillance afin de limiter le nombre de consultations en présentiel et ainsi ne pas “surmédicaliser” la grossesse tout en restant en contact régulièrement afin de surveiller vos glycémies et répondre à vos questions tout au long de la grossesse.